Et si Martin Luther King Jr. était un vrai pervers sexuel…

Des dossiers du Federal Bureau of Investigation, FBI ont récemment été mis au jour, soulignant le passé sexuel sordide du leader des droits civiques Martin Luther King Jr.

Alors que les historiens savaient depuis des années que King avait trompé sa femme, les documents du gouvernement révèlent que la profondeur de ses activités sexuelles était beaucoup plus grave que l’adultère.

Le London Times a rapporté que William Sullivan, ancien directeur adjoint du FBI, avait rédigé un mémo de 1964 que King avait plaisanté disant : « Il avait créé l’Association internationale pour l’avancement des mangeurs de Pussy ».

« Dans un autre incident qui aurait été enregistré par des agents du FBI, King aurait » regardé, ri et offert des conseils » alors qu’un ami, également ministre baptiste, avait violé une femme décrite comme l’une de ses » paroissiennes « .

On pense que les détails entourant cette agression particulière sont enregistrés sur des bandes audio actuellement conservées sous le sceau du tribunal dans un coffre-fort aux Archives nationales des États-Unis.

L’historien David Garrow, auteur et biographe de King publiera un rapport plus complet sur les documents du FBI dans l’édition mensuelle du magazine Standpoint du mois de juin. Garrow a déclaré que King avait des liaisons d’adultère avec une quarantaine femmes et participait à de nombreuses orgies sexuelles.

Le biographe pense maintenant que, à l’ère de l’intolérance pour inconduite sexuelle #MeToo, la preuve de la complicité passive de King dans une agression sexuelle «pose un défi tellement fondamental à son envergure historique qu’il nécessite un examen aussi exhaustif que possible».

Willy Lafleur

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 460 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.