[Audio] Haïti : Rap à l’église, Fantom réagit

Credit: Facebook Married Men

De son vrai nom Daniel Darinus, Fantom, l’un des rappeurs haïtiens les plus appréciés, salue l’utilisation du rap comme canal pour véhiculer le message de Dieu en Haïti.

« C’est une bonne initiative et je suis fier de voir cela », déclare l’artiste, tout excité, lors d’une interview exclusive à Radio Eclat à Montréal.

Contact Radio Eclat

Pour l’acteur  haïtien, l’utilisation du rap est juste un moyen de communication.

« Le rap est une tendance musicale qui peut être utilisée partout. Tout comme les autres styles musicaux. A travers le rap on peut véhiculer n’importe quel message : la politique, la situation d’une personne aussi bien le message de Dieu », argumente le rappeur.

Fantom déclare ne pas être surpris de l’appropriation du rap dans les milieux religieux en Haïti. « Bien sûr je m’attendais à voir le rap à l’Eglise ! », répond-t-il, sans hésiter.

De poursuivre : « d’ailleurs, si ces jeunes ne le fesaient pas, je le ferai quand même un jour ». Ses précisions (En Créole Haïtien).

Depuis un certain temps, des chrétiens adoptent ce style. Si ce mouvement connait un succès fou auprès des jeunes, il attire la foudre d’un certain nombre de conservateurs.

Nos lecteurs aiment aussi!

The following two tabs change content below.
Jean Etiome est détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.

Commentez cet article!