L’affaire Andrew Brunson: des témoins auditionnés

Le pasteur Andew Brunson. Crédit: Facebook.

Un tribunal turc a entendu des témoins dans l’affaire Andrew Brunson, ce pasteur américain incarcéré en Turquie depuis le 07 octobre 2016.

L’audience a eu lieu le 7 mai 2018. Trois des témoins  désignés par la défense n’ont pas été autorisés à parler. Ils sont également suspects dans cette affaire.

Selon l’Organisation Aide aux églises dans le monde (AEM), citant la journaliste Barbara Baker, qui se trouvait dans la salle d’audience, « Andrew Brunson et son avocat ont parlé avec détermination et clairement ».

M. Brunson et son avocat avaient tenté de démontré que les accusations étaient fausses et que sa détention ne pouvait y avoir que des raisons politiques.

Andrew Brunson a ainsi rejeté à nouveau les accusations selon lesquelles il avait soutenu l’organisation séparatiste kurde PKK.

« Le ministère, que j’ai accompli toute ma vie, est maintenant compris complètement à l’envers. Je n’ai jamais eu honte d’être un serviteur de Jésus, mais ces affirmations sont honteuses et haineuses », a-t-il déclaré selon la même source.

Des autorités américaines réagissent

« Le public et le Congrès américains ont été très patients. Cependant chaque jour qu’Andrew Brunson passe ici en prison, l’image du gouvernement turc diminue aux yeux non seulement des États-Unis, mais aussi du monde entier », a déclaré  Sandra Jolley, vice-présidente de la Commission sur la liberté religieuse internationale du gouvernement américain, qui était également présente au procès.

Des parlementaires européens interviennent

Pas moins de 50 membres du Parlement européen ont envoyé une lettre au Président Erdogan, demandant la libération d’Andrew Brunson.

Dans cette correspondance, envoyée le 4 mai 2018, ils ont insisté sur les engagements européens et internationaux signés par la République de Turquie sur la liberté religieuse, l’interdiction de la détention arbitraire et le droit à un procès équitable.

Le ministre turc des Affaires étrangères a soutenu que le gouvernement n’avait pas le pouvoir d’intervenir, le dossier étant entre les mains du pouvoir judiciaire.
Le 18 juillet 2018 est la date prévue pour la prochaine audience du pasteur.

 

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 489 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.