7 choses que vous ignorez sur l’Apôtre Patrick Isaac et son église PQL

Le numéro 4 va vous surprendre!

L'apôtre Patrick Isaac. Crédit: Facebook de la PQL

L’église la Parole qui libère (PQL) de Montréal a été au centre de l’actualité de cette semaine.

Le Journal de Montréal, dans un article d’enquête, met en avant une église qui aurait des précisions à donner sur certaines pratiques, particulièrement dans sa gestion financière. Voici  7 choses que vous ignorez sur cette Eglise et son leader principal.

1- La PQL attire des stars

Il n’est pas un secret pour personne. Cette communauté religieuse trouve une formule qu’on ignore encore mais qui fait venir beaucoup de personnalités publiques dans ses cultes. Ils sont humoristes, comédiens, boxers, pharmaciens, et  politiques. On peut, entre autres , citer Rachid Badouri, Éliane Gamache-Latourelle, la pharmacienne qui prétendait être millionnaire, et Daphney Colin, ex-candidate pour Projet Montréal dans Pointe-aux-Prairies et avocate.

2- Un apôtre riche mais en faillite

Le train de vie de l’apôtre Patrick Isaac, principal responsable de cette église, n’a rien à voir avec quelqu’un qui aurait des problèmes de crédits ou des comptes à rendre au fisc.  Pourtant, en 2016, Patrick Isaac a déclaré faillite. « Un examen du Registre des entreprises montre que Patrick Isaac est actuellement administrateur et actionnaire dans au moins 13 compagnies. », a révélé le Journal de Montréal.  « Au total, une véritable toile d’araignée d’au moins 35 compagnies est dans l’orbite du Centre Action », a poursuivi l’article.

3- Emphase démesurée sur la richesse matérielle

L’apôtre Isaac aurait l’habitude d’encourager ses fideles à verser à l’église l’intégralité de leur premier salaire, à côté de la dîme (10 % des revenus) et différentes autres offrandes. Sans compter les extravagants cadeaux d’anniversaire comme des Mercedes et Porsche, des voyages à l’étranger offerts  à l’apôtre et sa femme, avec les contributions financières des chrétiens. « L’influence vient avec les finances », a soutenu le leader religieux dans une prédication.

4- Climat de peur à l’Eglise ?

Selon la TVA nouvelles, « Patrick Isaac et ses pasteurs auraient établi un climat de peur au sein de l’église Parole qui libère, s’assurant ainsi l’obéissance et le silence des fidèles ».

5- Ils ont appelés à Info-Secte à propos de PQL

Entre 2010 et 2016, l’organisme Info-Secte aurait reçu huit appels ayant rapport à l’église PQL et un signalement sur Facebook.

6- Une assemblée structurée

Cette église est aussi présentée comme une institution hiérarchisée, avec des rôles et des responsabilités précises pour chaque officiant. On trouve ainsi des chefs spirituels, le collège des anciens, les diacres, le « commando » et les fidèles ou saints.

7- Ce que le PQL vend de l’Apôtre Isaac

La PQL présente apôtre Patrick  Isaac comme un personnage influent et qui ressui. Selon le site officiel de l’institution,  il est détenteur de deux doctorats (théologie et ministère). Il serait auteur de plusieurs ouvrages et aurait travaillé comme consultant en leadership, coach professionnel certifié et conférencier international.

Jean Etiome Dorcent, Radio Eclat.

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 427 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.