7 choses qui vont vous étonner sur l’Eglise Evangélique Philadelphie

Le bâtiment, quoique en rénovation, est imposant. Si vous avez l’habitude de fréquenter le Boulevard Lacordaire à Montréal, vous avez probablement remarqué cette Eglise haïtienne qui traîne environ une quarantaine d’année de ministère dernière elle. Voici sept (7) choses que vous ignoriez sur cette communauté religieuse.

1- D’où vient le nom de l’Eglise Philadelphie ?

En 1972, le frère Frémont Nicholas a suggéré le nom. L’assemblée a adopté cette appellation pour témoigner  de l’amour fraternel qui unissait les membres de l’époque.

2- Sauveur Jean-Baptiste, premier pasteur ordonné de l’Eglise

En 1972,  le frère Sauveur Jean-Baptiste fut ordonné pasteur sous les auspices de la Mission AGC (l’Associeted Gospel Church). A cette époque, le pasteur Jean-Baptiste a été secondé par les frères Antoine St Hilaire et Gédéus Fortuné, alors étudiants en théologie.

3- Refuge pour les chrétiens haïtiens dans les années 70

Une vague importante d’immigrants haïtiens arrive au Canada, particulièrement à Montréal dans les années 70. Parmi eux, des chrétiens de confession diverses.  « Elle (l’Eglise)  était devenue un carrefour de transition pour les haïtiens arrivant à Montréal. Toutes les dénominations y étaient accueillies, c’était leur port d’arrivée jusqu’à ce qu’elles puissent s’orienter », lit-ont sur le site officiel de l’Eglise.

4- Pasteur Martel, le premier Canadien à la tête de l’Eglise

De 1984 à 1986, le pasteur Martel, un canadien de la Mission AGC fut désignée pour diriger l’église.

5- Une affaire de conflits internes…

En dépit du travail accompli par ce ministère dans la communauté haïtienne, l’Eglise Evangélique Philadelphie a connu plusieurs grands moments conflictuels qui ont occasionné le départ de  leaders. On peut souligner :

-En 1982, le pasteur Sauveur Jean Baptiste quitta l’Église Philadelphie pour se mettre au service de sa propre assemblée. A la base de cette décision, une situation de conflit.

-Même cas de figure pour le pasteur René Auguste qui a dirigé cette communauté entre 1986 et 1989. « Malheureusement, il quitta Philadelphie en 1989 suite à des conflits non résolus ».

6- Comités provisoires…

Les divisions dans cette église n’ont pas été sans conséquences sur les fidèles. Ainsi, de 1982 à 1984, c’est un comité provisoire qui assura le leadership du ministère.

De 1989 à 1991, la situation se répète. « Un comité formé de frères assura le bon fonctionnement organisationnel de l’église locale ».

7- Eden Mc Guffie, 26 ans à la tête de l’Eglise

En 1991, avec l’arrivée du pasteur Eden Mc Guffie, l’Eglise a connu une certaine stabilité, du moins, au niveau leadership. A date, pasteur Mc Guffie reste le plus ancien pasteur en poste. L’Eglise évangélique Philadelphie continue sa croissance sociale et spirituelle.

Radio Eclat

Jean Etiome Dorcent,

Redacteur Web

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 455 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.