Ce qu’il faut retenir sur l’attaque contre le Prêtre Grou

L’homme suspecté d’avoir agresser le prêtre a l’Oratoire Saint-Joseph, le vendredi 22 mars, a comparu au palais de justice de Montréal au lendemain de son acte.

L’agresseur du Prêtre Claude Grou est identifié comme étant, Vlad Cristian Eremia (26 ans) se retrouve sous le coup de deux accusations, soit la tentative de meurtre et la voie de fait armée, a rapporté Radio Canada.

De son côté, Huffington Post.ca a révélé que la Couronne et les avocats de M. Eremia ont convenu qu’il devrait être transféré à l’Institut Philippe-Pinel pour faire évaluer son degré de responsabilité criminelle.

Le juge Pierre Labelle, de la Cour du Québec, a ordonné à M. Eremia de rester au Centre psychiatrique à Pinel pendant 30 jours, avant de revenir en cour le 26 avril.

De  nombreuses voix dont celle de la maire de la ville, Valérie Plante, se sont élevées pour condamner cette attaque. « Quel geste horrible et inexcusable qui n’a aucunement sa place à Montréal », a-t-elle posté sur son compte twitter.

La direction de l’Oratoire Saint-Joseph qui avait rappelé que la vie du père Claude Grou était hors de danger, a aussi informé que le prélat  a reçu son congé de l’hôpital depuis la soirée du vendredi 22 mars.

Pour un rappel des faits, notre collaborateur Robens Duversaint a échangé avec Jean-Etiome Dorcent au journal Actualité d’Eclat. Ecoutez.

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 449 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.