Des preuves du livre d’Exode auraient été trouvées

unsplash-logoPhoto d'illustration . Credit: Rod Long / Unplash

Des preuves historiques pour le récit biblique de l’Exode pourraient se trouver sur un site près du Jourdain, selon une découverte récemment annoncée.

L’Exode, le deuxième livre de la Bible, a fait l’objet de nombreux débats sur son exactitude historique, car certains chercheurs ont remis en question l’affirmation selon laquelle les anciens Israélites auraient immigré d’Égypte pendant cette période.

Cependant, sur le site de Khirbet el-Mastarah, dans la vallée du Jourdain, les archéologues Ralph K. Hawkins et David Ben-Shlomo ont déclaré qu’il existe des preuves de ruines provenant d’un peuple nomade que l’on croit être les Hébreux venant d’Égypte, selon Christian Post.

Ben-Shlomo a déclaré dans des commentaires cités par le U.K. Daily Express mardi que les ruines offrent des preuves potentielles pour le récit biblique.

« Nous n’avons pas prouvé que ces camps datent de l’époque des premiers Israélites, mais c’est possible « , a noté Ben-Shlomo, selon la même source.

« Si c’est le cas, cela pourrait correspondre à l’histoire biblique des Israélites venant de l’est du Jourdain, puis traversant le Jourdain et entrant plus tard dans le pays montagneux d’Israël. »

Ben-Shlomo et Hawkins ont fait publier leurs découvertes dans l’édition de juillet/août 2018 de la Revue d’archéologie biblique, notant que les ruines semblent dater de l’âge du fer, ce qui correspondrait à la période de l’Exode.

Dans leurs commentaires à la Société d’archéologie biblique au cours de l’été, Ben-Shlomo et Hawkins ont déclaré que leurs conclusions provenaient de recherches menées sur le site à l’été 2017.

A Khirbet el-Mastarah, ils ont trouvé entre autres des ruines en pierre et des fragments de poterie datant soit de l’âge du bronze tardif (1400-1200 av. J.-C.) soit de l’âge du fer (1200-1000).

« A la fin de notre saison 2017, nous avons été frappés par le tableau fascinant qui commençait à émerger dans la vallée du Jourdain, une région qui jusqu’à récemment était pratiquement inconnue sur le plan archéologique « , ont déclaré Ben-Shlomo et Hawkins.

« Dans un rayon de quelques kilomètres à peine, nous pouvons peut-être voir l’évolution d’Israël primitif d’une culture à l’échelle nationale[à Khirbet el-Mastarah] à une culture à l’échelle politique[à Khirbet’Auja el-Foqa] « .

Le Khirbet’Auja el-Foqa’ susmentionné a été identifié par les chercheurs à l’ancienne ville d’Ataroth, comme l’indique Josué 16:5.

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 427 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.