[Vidéo] Equateur: ces soldats qui croient en la prière plus que leurs armes

unsplash-logoPhoto d’ullistration. Crédit: Z H / Unplash

Les soldats de l’Armée équatorienne doivent affronter au quotidien la cruauté des trafiquants de drogues. Pourtant, ils ne font pas confiance seulement à leurs armement et entraînements spéciaux. Ils misent surtout sur l’arme la plus puissante : « la prière ».

Ils se tiennent la main. Leurs fusils en bandoulière sur leurs épaules. Certains ferment leurs yeux mais ils prient tous sous un ciel sombre.

« Père, nous te rendons grâce, car tu nous a permis d’être ici, unis pour partager ta parole. Nous prions pour les familles de ces compagnons qui ont perdu la vie. Viens guérir leur cœur et leur donner la libération », implore le soldat qui dirige la prière, avant de commencer leur quart de travail.

« Père, entre tes mains sont les Forces armées et nous te remercions pour ton amour et ta miséricorde. Que l’ange du Seigneur campe autour des Forces armées de l’Equateur », ajoute-t-il.

Cette séance de prière vient à point nommé. Les soldats équatoriens viennent de recevoir la mauvaise nouvelle de la mort de trois de leurs frères d’armes,  lors de l’explosion d’une bombe artisanale dans la région d’Esmeraldas, à la frontière de la Colombie.

« Nous prions pour les camarades qui sont à la frontière et qui passent maintenant un moment difficile. C’est normal en tant qu’être humain, mais nous voulons que tu sois notre force, père. »

Après la prière individuelle, le chef du groupe invite ses collègues  à répéter après lui ces paroles :

« Père, au nom de Jésus, je te dis merci pour ton amour, ta miséricorde et je te demande pardon maintenant. Purifie-moi avec le précieux sang de Jésus. Écris mon nom dans le livre de vie, aide-moi, bénis ma maison, ma famille, ma femme, mes enfants et mes compagnons », invoque t-ils ensemble.

Regardez cette vidéo (en espagnole).

Nos lecteurs aiment aussi!

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 386 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.