Haïti : le macadam chauffé, les événements évangéliques annulés

De gauche à droite, le président Jovenel Moïse et Sylvain Exantus, le président de la Fédération protestante, Sylvain Exantus, lors d’une consultation sur le choix du prochain premier Ministre. Crédit : page Facebook du président Moïse.

Les mobilisations contre la corruption et la cherté de la vie sont lancées, encore une fois dans la capitale haïtienne et dans des villes de provinces. Déjà, le secteur événementiel évangélique en paie le prix.

En effet, plusieurs concerts ont été reportés. C’est le cas du groupe Révélation de Miami qui devrait donner une prestation dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, le 09 juin 2019.

« Les diverses annoncent de mobilisation faites pour le jour de l’évènement nous obligent à reconsidérer le contexte de cette grande manifestation spirituelle », lit- on dans une note de presse de cette formation musicale.

La réalité n’est pas tout à fait différente dans des villes de province. La troisième édition du   Festival de la Grâce est reportée sine die, dans la ville de Saint-Marc (Département de l’Artibonite). .

Dans un communiqué de presse, les responsables d’Amen Entertainment Group, la structure organisatrice, précise : « suite aux annonces de mobilisation populaire prévue pour ce weekend, la montée du banditisme dans le département de l’Artibonite ainsi que plusieurs actes de vandalisme répétés survenus dans la cité de Nissage Saget ces jours-ci, nous sommes dans l’obligation de reporter à une date ultérieure la troisième édition du Festival de la Grâce ».

Le président d’Amen Entertainment croit important de revoir le calendrier du festival. « Diriger c’est prévoir » argumente Jimmy Castin dans une interview exclusive accordée à Radio Éclat. M. Castin estime que toutes les couches de la société haïtienne sont touchées par ces mouvements. Jimmy Castin était au micro de Nahum Pierre Charles.

Le 31 mai dernier, la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif publie la deuxième partie d’un rapport accablant sur la gestion de fonds de petrocaribe.

Des haïtiens lancent donc une énième mobilisation pour réclamer un procès contre les dilapidateurs des fonds publics.

Anicile Maitre et Nahum Pierre-Charles.

Commentez cet article!

A propos Jean Etiome Dorcent 464 Articles
Détenteur d'une maîtrise en journalisme (CFPJ de Paris / Université Quisqueya) et d'une licence en science juridique. Il a des expériences reconnues en journalisme multimédia, en communication / relations publiques et il est webmaster.