Inde : La fête de Noël célébrée sous tension

En Inde, de nombreux chrétiens se posent la question de fêter Noël ou non face à l’hostilité des hindouistes.

En Inde, Noël est souvent synonyme de violence pour les chrétiens. Pourtant, nombre d’entre-eux seront engagés dans la distribution de cadeaux. En faisant cela, ils risquent d’être accusés de conversion forcée. 

Dans les grandes villes de différents États de l’Inde, des rassemblements de Noël sont organisés par les pasteurs locaux, auxquels participent de nombreuses églises locales et où l’Évangile est partagé sur les places principales des villes.

 
Dans les campagnes, comme les attaques contre les chrétiens et les programmes de Noël sont de plus en plus fréquents, beaucoup envisagent d’annuler les activités traditionnelles de Noël au nom de la sécurité et de la sûreté de leur communauté. Dans les endroits particulièrement hostiles, les dirigeants chrétiens vivent leurs célébrations de Noël en secret.

Pas de jour férié à Noël

Les chrétiens indiens qui travaillent pour le gouvernement devront travailler le jour de Noël. Le 25 décembre est l’anniversaire de l’ancien Premier ministre Atal Bihari Vajpayee et, en 2014, il a été institué en tant que «Journée de la bonne gouvernance», dans le but de sensibiliser le peuple indien à la responsabilité dans le gouvernement.

Les autorités indiennes ont décrété qu’il s’agit d’une journée de travail pour le gouvernement. Le parti du Congrès national indien a critiqué le gouvernement BJP au pouvoir pour avoir fixé la Journée de la bonne gouvernance à la même date que Noël. 

Des séminaires pour fortifier l’Église

Les partenaires locaux de Portes Ouvertes organisent toute l’année des séminaires de formation à travers le pays pour préparer les chrétiens à la persécution et à la manière d’y répondre de manière biblique. Raj (pseudonyme) est un partenaire local de Portes Ouvertes responsable de l’organisation de séminaires dans l’Est de l’Inde.

Il dit : «Nous prévoyons d’organiser au moins 15 séminaires de leaders dans le pays où nous formerons plus de 1.000 responsables. Ils seront alors en mesure d’offrir efficacement des formations de préparation à la persécution aux membres de leur église.» 

Un responsable d’église qui a déjà reçu cette formation raconte: «À travers tous ces enseignements, j’ai été spirituellement fortifié et encouragé à être fort et ferme dans le Seigneur. On m’a appris comment partager la même chose avec les membres de notre église.»

Source et Crédit Photo : Portes Ouvertes

Commentez cet article!

A propos Salle des nouvelles 184 Articles
La Salle des Nouvelles de la Radio Éclat vous apporte en tout temps, toutes les dernières actualités chrétiennes du monde en multimédia.